Vieille Eglise 

Une deuxième phase de travaux d’urgence

 

Le terme est clair, qui dit travaux d’urgence signifie bien qu’il faut intervenir avant qu’il ne soit trop tard. Pour le cas de la Vieille Eglise, avant que des structures ne s’écroulent. Et c’est là tout le but des importants travaux visant à sauver ce monument inscrit, emblématique de Cocumont.

 

Ce fut d’abord on s’en souvient une première phase pour sauver les absides et restaurer les peintures à l’intérieur de l’église. Pour cela, un bel élan de générosité par le biais d’une opération de mécénat initiée par la Fondation du Patrimoine a permis de recueillir en 2014 45000€ donnant droit à subventions émanant de la DRAC, de la Région et du Département, lesquelles ont permis de réaliser une première phase de restauration d’urgence. « Ces fonds de mécénat n’ayant pas été entièrement épuisés lors de la première tranche, il reste encore une enveloppe conséquente à utiliser, laquelle donne également droit à subventions » précise Jean-Luc Armand, Maire de Cocumont.

 

C’est ainsi que débute maintenant une seconde tranche visant à restaurer la façade sud de l’église, elle aussi en mauvais état et peut-être la façade nord si la subvention du département est acquise. Au total une estimation de 80000 € de travaux pour cette opération qui bénéficie aussi des aides de la Drac, de la région, et peut-être du département. Une opération blanche pour la commune qui utilise comme autofinancement le reliquat du mécénat de 2014, véritable manne exceptionnelle et  bienvenue pour la sauvegarde de la vénérable église millénaire.